Essence, additifs..., avance à l'allumage

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Dom25 le Ven 2 Nov 2018 - 13:37

Je relance un sujet certes polémique mais qui fera couler de l'encre car certain on un coup de fatigue en ce moment....  
------ A propos d'essence...-----

    Depuis la disparition du super plombé, beaucoup de choses se disent à propos du carburant adapté à nos véhicules anciens.
Il y a autant d'avis que de collectionneurs et chacun a sa petite idée sur la question mais elle n'est pas forcément la meilleure, ni la plus exacte

Alors vous avez chacun votre formule
Sp95 ou 98
Additif plombs
Huile de synthèse deux temps
Stabilisant
Avance à l'allumage augmentée ....

Le taux d'octane des essences modernes permet beaucoup de choses, c'est ainsi que certaines 01 affichent des vitesses impensables à l'époque de leurs mises en circulation...[on entend des vitesses à plus de 100]


Quoiqu'à 130 en 01  ce n'est plus de la physique mais de la balistique , effectivement la vitesse ne tue pas mais l'impact oui...
Une petite boutade pour se lancer!

_________________
301CR 1934
401 D 1934
Dom25
Dom25

Age : 62
Localisation : Osselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par directeur technique le Ven 2 Nov 2018 - 20:00

moi pour ma par je ne met rien sp 98 et c'est tout, les premiers kms je mettais de la poudre de perlinpinpin (del' additif ) comme l'appelle un certain mécano d'un certain musée et comme il a toujours dit haut et fort que cela ne server a rien j'ai arrêté d'en mettre et cela fais plus de 1000 kms que je roule au 98 tout court.

_________________
201 berline conduite intérieure de type N1L 4 portes toute tôlé du 11/04/1931
directeur technique
directeur technique

Age : 49
Localisation : aignes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Poulalion le Ven 2 Nov 2018 - 21:21

Dom25 a écrit:------ A propos d'essence...-----

    Depuis la disparition du super plombé, beaucoup de choses se disent à propos du carburant adapté à nos véhicules anciens.
Il y a autant d'avis que de collectionneurs et chacun a sa petite idée sur la question mais elle n'est pas forcément la meilleure, ni la plus exacte

Alors vous avez chacun votre formule

!


Je suppose que le perlimpinpin « qui ne servirait à rien » dont parle le « certain mécano » du « certain musée » doit être l’additif de substitution pour essence plombée. Je me garderai bien de contredire cette affirmation qu’il dit « haut et fort » et qui n’engage que lui.

En revanche je peux vous donner des informations (vérifiées et vécues) sur les problèmes de conservation des essences modernes qui ont provoqué des pannes (gommage et blocage de soupapes d’admission).

_________________
Peugeot 201 BV (berline de voyage)  1932
Poulalion
Poulalion

Age : 70
Localisation : Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Thiric le Ven 2 Nov 2018 - 21:45

Poulalion a écrit:je peux vous donner des informations (vérifiées et vécues) sur les problèmes de conservation des essences modernes qui ont provoqué des pannes (gommage et blocage de soupapes d’admission).

Etienne, c'est avec grand plaisir et beaucoup d'attention que nous lirons tes informations

_________________
201 E.1 Coupé d'Affaires 1931 (201 première version à essieu rigide)
Elle s'appelle "Félicie"
Thiric
Thiric
Admin

Age : 70
Localisation : Alpes-Maritimes

http://www.amis01.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Dom25 le Sam 3 Nov 2018 - 8:42

Effectivement, le vécu est toujours d'un grand intérêt
C'est l'expérience

_________________
301CR 1934
401 D 1934
Dom25
Dom25

Age : 62
Localisation : Osselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par alain301 le Sam 3 Nov 2018 - 9:18

directeur technique a écrit:moi pour ma par je ne met rien sp 98 et c'est tout, les premiers kms je mettais de la poudre de perlinpinpin (del' additif )  comme l'appelle un certain mécano d'un certain musée et comme il a toujours dit haut et fort que cela ne server a rien j'ai arrêté d'en mettre et cela fais plus de 1000 kms que je roule au 98 tout court.

Au début, je ne mettais pas d'additif suite à ce discourt, mais un ancien mécano m'a dit à jour, qu'autrefois il faisait régulièrement les moteurs, et depuis je mets de l'additif avec le SP98.

_________________
301 CR 3 paliers de 1934
alain301
alain301

Age : 60
Localisation : le Havre

http://laroueenbois.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Pat44 le Sam 3 Nov 2018 - 12:22

pour moi ,additif et essence PS98,et un peu d'huile pour les hauts de cylindre.

_________________
Peugeot 201 N1
Sortie d’usine le 14 janvier 1931
Immatriculée le 29 janvier 1931 sous le N°8521-EA
Pat44
Pat44

Age : 63
Localisation : Saint-nazaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Poulalion le Sam 3 Nov 2018 - 14:02

Thiric a écrit:
Poulalion a écrit:.
Etienne, c'est avec grand plaisir et beaucoup d'attention que nous lirons tes informations

Si vous insistez, et que vous avez 5 mn devant vous, voici une analyse sur la durée de conservation des essences et des risques encourus.
J’ai encore d’autres informations provenant d’autres sources qui confirment ceci.
Note : Ceci n’a rien à voir avec les additifs (substitut de plomb) que chacun est libre d’utiliser ou non.




"Conservation du super SP 95 et SP 98

Si l’essence est consommée dans un délai inférieur à 3 mois, généralement il n’y a aucun souci (modification peu importantes)
Passé ce délai, le carburant subit des modifications chimiques inexorable et sa composition se modifie avec le temps.
Il existe 3 stades distincts et indissociables pendant la période de stockage dans un réservoir ou un bidon …. (Entre 3 et 10 mois de stockage)
1/ La volatilité,
2/ L’évaporation,
3/ L ’oxydation

La volatilité est le pouvoir qu’a le carburant de se transformer en vapeurs, ce sont ces vapeurs qui s’enflamment dans la chambre de combustion. Elles dépendent de la température et du lieu de distribution (dépends de la latitude, commun aux USA… On parle de carburant été et de carburant hivers. Plus volatile en hivers qu’en été cela rend les démarrages plus facile)
L’indice d’octane chute lentement, jours après jours.

L’évaporation est une conséquence de la volatilité. Dans les réservoirs des véhicules les variations de températures jour/nuit forment un cycle. À cause de ces cycles les gaz volatiles sortent par les évents, on dit que les réservoirs « respirent ». Dans le réservoir le volume initial diminue lentement. D’autre part un autre phénomène apparaît ; lors de ces « respirations » de l’air +- humide entre dans le réservoir, il se crée alors de la condensation sur les parois du réservoir (cycle chaud /froid), apparition progressive du point de rosé, de fines gouttelettes d’eau se forment sur les parois, cette eau, plus lourde que l’hydrocarbure coule dans le fond du réservoir et contamine celui-ci .….en même temps, la partie de réservoir (métallique) émergée subit de la corrosion (rouille) au processus récurent…. Le réservoir est bon pour une restauration complète…ou son remplacement !!!

L’oxydation est alors en marche….en effet ; la partie du liquide en contact avec cette masse d’air entretien une réaction d’oxydation avec l’oxygène de l’air, il se crée des radicaux libres suivit d’une polymérisation des oléfines ce qui provoque l’apparition de gommes…. (la teneur en gomme actuelle doit être au maximum de 5 mg/ 100ml, mais cette norme ne précise pas sa stabilité dans le temps).
Les gommes sont des particules de couleur et consistance de type caramel mou, a l’odeur forte, type goudron, elles se diluent difficilement.[/b]
Au bout de 10 à 12 mois dans un réservoir, l’essence a changé d’odeur (rance) de couleur, (brun rouge) et d’indice d’octane (plus faible) elle a tendance à s’enflammer moins facilement ou pas du tout ! D’autre part il y a contamination ; par l’eau de condensation (1g d’eau / litre d’air, donc un air chargé d’humidité fait baisser l’indice d’octane de 0.25 à .032 MON) et par la rouille des parois qui pollue le carburant …ce carburant n’est plus bon à utiliser.

Ces phénomènes sont fréquents surtout s’il s’agit de carburant de basse qualité…les carburants que l’on trouve dans les stations de renommée internationales sont en général « gavés » d’additifs et sont moins sensible…
J’ai fait l’expérience suivante en présence d’un ami têtu, qui réfutait mes explications : son moteur (monocylindre) refusant de démarrer après le plein à partir de son bidon de stockage.
Une analyse rapide m’indiquait que son carburant était contaminé à tel point qu’il était ininflammable par l’étincelle de la bougie d’allumage…j’ai donc trempé un doigt dans le réservoir et immédiatement allumé un briquet sur le doigt en question sous les yeux de l’ami qui restait interloqué…le liquide ne s’est même pas enflammé !!!!Il en a immédiatement conclu que son carburant était mauvais et que mon analyse était correcte !!!
Cependant, au delà de 12 mois de stockage, les désagréments vont se multiplier. Le carburant dénaturé, vieux, rance, provoque la désagrégation des caoutchoucs (membranes, durits etc.) et peut aboutir au blocage des soupapes d’admission :
La gomme résiduelle (teneur normalisé a 5mg/l) est véhiculée par le carburant pendant les phases de temps moteurs, celle-ci se concentre et se dépose entre autres sur la queue de soupapes et les guides pouvant coller littéralement l’ensemble. Tant que le moteur est chaud il n’y a pas collage, dès que le moteur est refroidi, la polymérisation s’effectue et la gomme durcit. Cette gomme est facilement identifiable. Couleur brun rouge, consistance proche du caramel dur, odeur caractéristique, il est très difficile de la supprimer. Elle ne se dilue pas.
J’ai constaté ce phénomène sur des petits moteurs 4 temps industriel, type motobineuse, tondeuses, quelle que soit la marque ou la technologie, soupapes en tète ou latérales, les dégâts peuvent être très importants. Carburateurs bloqués, soupapes collées, tordues, tige de culbuteurs tordus, jusqu’à la casse de l’arbre à came par réaction !!!! Aucun produit chimique n’en vient à bout si la gomme a polymérisé, il faut tout démonter et nettoyer, gratter, brosser. Attention, il faut penser à vidanger tout le circuit carburant car la même panne peut survenir quelques heures après avoir tout nettoyé si on laisse ce carburant dénaturé dans le réservoir.

_________________
Peugeot 201 BV (berline de voyage)  1932
Poulalion
Poulalion

Age : 70
Localisation : Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Babycid le Sam 3 Nov 2018 - 15:18

Bonjour Etienne
En fonctionnement normal je trouve que le SP98 a une evaporation plus forte que n'avaient les essences autrefois je voudrais ajouter quelque chose pour limiter cela. on a toujours une odeur d'essence alors que j' ai 0 fuite.
Un conseil je suis preneur

_________________
Je vous souhaite une bonne journée Invité
En 201 un jour, en 201 toujours.
Babycid
Babycid

Age : 69
Localisation : Hauteville lès Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Dom25 le Sam 3 Nov 2018 - 19:41

Essence été. Et essence hiver
Saviez vous également que comme le gazole aujourd hui nous n'avons plus le même raffinage suivant les saisons..

Voici une info de TOTAL sur le stockage :
Ce sont de bonnes conditions de stockage (pas d'air et température stable), mais l'essence peut tout de même se dégrader au bout d'un certain temps (quelques mois). Par ailleurs, les propriétés des essences changent en fonction des saisons. Si vous aviez de l'essence été, vous risquez de ne pas pouvoir démarrer en hiver compte tenu d'une essence peu volatile.

Ceci commence à m'inquiéter ...



_________________
301CR 1934
401 D 1934
Dom25
Dom25

Age : 62
Localisation : Osselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Dom25 le Sam 3 Nov 2018 - 19:54

Voici une info (Pierre SCHMELZLE
Ingénieur au Centre de Recherche ELF de Solaize
Membre du Club VeDette)
Limiter les corrosions par condensation acide

   nous avons recueilli d'un collectionneur une astuce qui nous semble très intéressante pour réduire l'usure des cylindres.

    Cela consiste à ajouter dans l'essence 0,5% d'huile synthétique (et non semi-synthétique) pour moteur 2 temps. Le risque de calaminage est réduit du fait de la nature de l'huile qui résiste à de très hautes températures sans charbonner et du faible taux dans l'essence.
    Ce taux est quand même suffisant pour lubrifier les hauts de cylindres, surtout lors des démarrages à froid. On peut également penser à un effet bénéfique du côté des queues de soupape, mais peut-être pas suffisant pour remplacer l'additif anti-récession. Pour ces dernières, quand le moteur tourne longtemps au même régime avec l'accélérateur assez enfoncé (autoroute, par exemple), la pression dans les cylindres ne favorise pas la pénétration de l'huile du compartiment des culbuteurs (ceci pour des soupapes en tête). Autrefois, il était recommandé de "lever le pied" de temps en temps pour provoquer une dépression dans les cylindres et créer ainsi un film d'huile sur les queues de soupapes. Par contre, un léger dépôt gras se forme dans la ligne d'échappement, ce qui ne peut que retarder la corrosion par les condensations acides (il faut éviter les petits parcours qui sont néfastes ou les mises en route de cinq minutes par temps froid). Le réservoir étant légèrement gras, il y a moins de corrosion par condensation (pour retarder à ce phénomène, il suffit de garder le réservoir toujours plein). L'essence pulvérisée dans le carburateur étant légèrement grasse elle lubrifie l'axe du papillon des gaz.

_________________
301CR 1934
401 D 1934
Dom25
Dom25

Age : 62
Localisation : Osselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Dom25 le Sam 3 Nov 2018 - 20:08

Une astuce pour limiter l 'oxydation et l'évaporation d'après les spécialistes en motocultures
"nous avions une forte activité de maintenance de matériel aux inter saisons dans le cadre de révisions .
pour résoudre ce problème de vieillissement, compte tenu de la période longue d'inactivité nous faisons tourner les machines robinet d'essence fermé jusqu'au calage de la machine, puis nous déposions dans le réservoir de chaque machine vérifiée, une toute petite dose d'huile deux temps dont le film à la surface de l'essence évitait le contact de celle ci avec l'air . Donc plus d'oxydation et pas de problème de démarrage en début de saison. Beaucoup moins cher que les stabilisants . Mais comme il fallait bien vivre , en magasin , les stabilisants étaient en vente pour notre plus grand plaisir"


c'est simple non?

_________________
301CR 1934
401 D 1934
Dom25
Dom25

Age : 62
Localisation : Osselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Poulalion le Sam 3 Nov 2018 - 20:48

Babycid a écrit:Bonjour Etienne
En fonctionnement normal je trouve que le SP98 a une evaporation plus forte que n'avaient les essences autrefois je voudrais ajouter quelque chose pour limiter cela. on a toujours une odeur d'essence alors que j' ai 0 fuite.
Un conseil je suis preneur

Je roule au 98 depuis peu (depuis mes problèmes de gommage de soupape avec le 95)
Je n’ai pas constaté ce phénomène d’évaporation qui « serait » plus importante.
Si tu parles d’odeur en marche normale et que tu n’as pas de fuite, (je parle des fuites du circuit d’essence…….pas des tiennes  Embarassed  Embarassed ) je ne vois rien d’autre que l’évent du bouchon de remplissage pour laisser échapper des odeurs dans l’habitacle.
Tu peux déjà faire un essai avec un bouchon temporaire étanche prolongé par un event capillaire pour canaliser ces odeurs (vers l’arrière ?? pourquoi pas vers l’entrée d’air au carburateur ?....)

Quand tu dis que "tu veux ajouter quelque chose" Si tu cherches un additif anti odeur, je ne sais pas.

_________________
Peugeot 201 BV (berline de voyage)  1932
Poulalion
Poulalion

Age : 70
Localisation : Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Babycid le Sam 3 Nov 2018 - 20:56

Mon bouchon est parfaitement d'origine l'event il y en a deux un sur le bouchon et un sur la jauge. L'abitacle n'est et n'a jamais été étanche mais i y a une odeur d'essence qui regne. Je vais faire ce que tu dis rendre etanche le reservoir ety mettre un tube vers l'entrée du carbu. A voir

_________________
Je vous souhaite une bonne journée Invité
En 201 un jour, en 201 toujours.
Babycid
Babycid

Age : 69
Localisation : Hauteville lès Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Dom25 le Sam 3 Nov 2018 - 21:17

Il est peut être possible que le gaz d'essence passe par la jauge à essence dans l'habitacle . . .( point  haut)


Dernière édition par Dom25 le Sam 3 Nov 2018 - 22:32, édité 2 fois

_________________
301CR 1934
401 D 1934
Dom25
Dom25

Age : 62
Localisation : Osselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par alain301 le Sam 3 Nov 2018 - 22:21

Dom25 a écrit:Il est peut être possible que le gaz d essence passe par la jauge à essence dans l habitable . . .( point  haut)

Tu as tout à fait raison.
J'avais se problème d'odeur d'essence dans l'habitacle et depuis que j'ai retiré la jauge je n'ai plus odeur.

_________________
301 CR 3 paliers de 1934
alain301
alain301

Age : 60
Localisation : le Havre

http://laroueenbois.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par le Conservateur en Chef le Dim 4 Nov 2018 - 9:40

Les odeurs sont un des charmes de nos voitures...

_________________
les yeux dans l'essieu
le Conservateur en Chef
le Conservateur en Chef

Age : 67
Localisation : Corbières...dans l'Aude !

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Poulalion le Dim 4 Nov 2018 - 9:53

le Conservateur en Chef a écrit:Les odeurs sont un des charmes de nos voitures...

Ca c'est bien vrai !!!! Avec la mécanique un peu graisseuse. (il ne faut pas trop nettoyer les moteurs ).




_________________
Peugeot 201 BV (berline de voyage)  1932
Poulalion
Poulalion

Age : 70
Localisation : Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Poulalion le Dim 4 Nov 2018 - 9:58

alain301 a écrit:
j'ai retiré la jauge je n'ai plus odeur.

Ça au moins c’est une méthode radicale !!!!!!!!!!! (Notre ami Alain doit être favorable à l’amputation) Embarassed  Embarassed  Embarassed
Si le problème a été résolu de cette façon et que d’autres (comme moi) ne l’on pas constaté avec le mécanisme monté, cela signifierait que le problème provient du mécanisme lui-même ?.
Je ne connais pas le système des 301 mais celui de Jean Luc (201) doit être le même que le mien (chainette coulissant dans un tube). La tube etait-il défectueux ?
Quand le mécanisme était en place, le joint était ‘il en bon état ?


_________________
Peugeot 201 BV (berline de voyage)  1932
Poulalion
Poulalion

Age : 70
Localisation : Aveyron

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Dom25 le Dim 4 Nov 2018 - 11:14

je pencherai vers une Étanchéité du mécanisme indicateur de niveau au tableau de bord
( j'ai aussi sur la 301 cette odeur )

_________________
301CR 1934
401 D 1934
Dom25
Dom25

Age : 62
Localisation : Osselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Pat44 le Dim 4 Nov 2018 - 11:57

pas possible, il n'y a pas de contact de l'essence avec l'indicateur au tableau de bord sur une 201

_________________
Peugeot 201 N1
Sortie d’usine le 14 janvier 1931
Immatriculée le 29 janvier 1931 sous le N°8521-EA
Pat44
Pat44

Age : 63
Localisation : Saint-nazaire

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Babycid le Dim 4 Nov 2018 - 12:22

Je pense que cela vient de l'indice d'octane qui est plus elevé actuellement qu'autrefois, il me semble qu'en 1980 l'indice etait de 80 maintenant 98.
Comment peut on diminuer cet indice.
Jean-Luc

_________________
Je vous souhaite une bonne journée Invité
En 201 un jour, en 201 toujours.
Babycid
Babycid

Age : 69
Localisation : Hauteville lès Dijon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par alain301 le Dim 4 Nov 2018 - 13:13

Il ne peut pas avoir une étanchéité, puisque la chaine coulisse dans le tube, donc entre le tube et la chaine, les vapeurs d'essence passent.


Dernière édition par alain301 le Mar 6 Nov 2018 - 9:30, édité 1 fois

_________________
301 CR 3 paliers de 1934
alain301
alain301

Age : 60
Localisation : le Havre

http://laroueenbois.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par alain301 le Dim 4 Nov 2018 - 13:14

le Conservateur en Chef a écrit:Les odeurs sont un des charmes de nos voitures...
Entièrement d'accord avec toi, mais avec de l'essence d'époque  lol!

_________________
301 CR 3 paliers de 1934
alain301
alain301

Age : 60
Localisation : le Havre

http://laroueenbois.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Dom25 le Dim 4 Nov 2018 - 14:04

Jean Luc,
Une réponse digne de mes boutades
Tu gardes 6 mois ton essence chez toi avant de la mettre dans le réservoir !  Very Happy  Shocked
Pour augmenter l'indice c'est plus facile, tu vas à l 'aérodrome le plus proche (c'est du 145)

À part ces bêtises
La faible résistance à la détonation des carburants économiques (comme un collectionneur de moto faisait: 15 % de gasoil et le reste en SP95)  conduit parfois à un autoallumage dans la chambre qui détruira à terme les bielles...
Un moteur peut toujours être alimenté avec un taux d'octane plus élevé mais l'inverse, n'est pas toujours vrai si votre moteur à subit un rabotage!
Un latéral n'a pas de cliquetis contrairement à un culbuté
( j'ai essayé à 27 ° d'avance (AA) avec du 98, Le moteur tourne bien mais le ralenti descend ! surprenant...)

Le 98 plus détergent, plus d'odeur
Le 95 plus corrosif ...

Un coup de "pont" local (Pontarlier anis) après tout ceci pour remettre les idées en place lol!

_________________
301CR 1934
401 D 1934
Dom25
Dom25

Age : 62
Localisation : Osselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Essence, additifs..., avance à l'allumage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum